Cher numérique : 1 fabrication

La production des outils du numérique est énergie-vorace

La production des outils du numérique coûte cher, bien que ce ne soit pas évident à l’achat puisqu’une partie du coût est pris en charge par les fournisseurs de solution (orange, SFR, Bouygues télécom) dans le cadre de leurs promotions commerciales. Et pourtant ce tableau nous indique bien l’énergie nécessaire pour produire ces outils et la quantité de métaux rares qui les composent.

Les métaux rares sont très utilisés

Architecture d'un smartphone, petit extrait des matériaux

Orange labs 2017

 

 

 

 

 

 

 


Ce schéma complète le tableau précédent pour un smartphone. Il montre à quoi sont utilisés les métaux rares dans un smartphone.

Les ressources en métaux rares sont limitées

Orange Labs – Impact des métaux rares pour le secteur des TIC

En effet, s’il y a beaucoup de métaux rares dans la croute terrestre, ils sont tellement disséminés que seule une faible partie est exploitable à un coût raisonnable. En outre, les conditions d’exploitation de ces métaux sont bien souvent discutables.
Par exemple, au rythme actuel, nous avons une vingtaine d’années d’extraction pour l’Indium.
Dés lors, la technologie doit s’adapter à la pénurie à venir, faute de quoi nous devrons exploiter du minerai à un prix très élevé.

Les métaux utilisés sont peu recyclables

recyclage des métauxPlus grave encore, comme l’indique le tableau ci-dessus, les métaux rares se recyclent mal (exemple le taux de recyclage de l’Indium est de 1%) aussi, à terme une pénurie est possible.

Ce contenu a été publié dans la planète bleue, Numérique. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *