1-Sciences & management

Les domaines scientifiques : progrès et management

La recherche scientifique est une nécessité, savoir ce que l’on en fait et comment chaque discipline est gérée est tout aussi capital. Il s’agit donc ici de faire le point sur les recherches et de discuter du management (organisation, financement…) des diverses disciplines

Rapidité des progrès scientifiques

Les sciences progressent avec une rapidité qui nous dépasse bien souvent. Ces progrès ont un impact profond et à court terme sur notre quotidien, ils concernent tous les domaines. par ailleurs leur management  est difficile. Ainsi, dans le domaine de la santé de nombreux changements sont intervenus (carte vitale, remboursement …) alors que  le domaine du numérique peine à trouver son paradigme.
Il est donc important d’en faire le point sans oublier que toute médaille a son revers (ex : nucléaire civil vs militaire).

La santé

Les progrès dans le domaine de la santé sont considérables et très divers ; ils concernent les traitements, les investigations, la télémédecine-téléchirurgie etc…..

Le management de la santé

La chloroquine continue de faire parler et la brutalité de la décision d’interdiction de prescription sur fond du lobbying des laboratoires pharmaceutiques atteste, s’il en était besoin, du mauvais état de la gestion de notre système de santé.
D’autre part, peut-être victime de très bonnes intentions, notre système a généralisé la gratuité de certains soins  incitant patients et praticiens à abuser des largesses d’un système auquel on exige par ailleurs un encadrement économique rigoureux. Quelles qu’en soient les causes, les résultats sont patents :

  • manque de personnels (mal rémunéré) dans les hôpitaux,
  • déserts médicaux que le numerus clausus aggrave
  • pénurie de matériels (ex des masques, du gel, des tests ….)
  • médecine de spécialistes ( pour une affection il faut consulter de nombreux spécialistes : bonjour la sécu)

    La santé n’a pas de prix, mais elle a un coût

il faut donc trouver un juste équilibre financier et se préoccuper plus de santé que d’administration, de gestion et de statistiques. En effet, la tendance est à l’industrialisation des structures de soins, n’est-elle pas en train de mettre à mal la médecine libérale?

Au passage, je me demande quelle est la mission de  l’ordre des médecins?

L’espace

Nous y voilà, les USA reviennent dans la course en envoyant 2 hommes dans l’espace à bord d’une fusée et d’une capsule made in USA. Le président Trump emploi les mêmes ficelles politiques que son illustre prédécesseur. Finis les vols habités à bord de fusées russes? La compétition est ouverte entre chinois, russes et américains. L’avenir s’annonce passionnant.

La gestion de l’espace

Certes les USA reviennent dans la course à la conquête spatiale mais avec le concours de moyens privés qui par ailleurs semblent s’approprient l’espace (envoi d’une myriade de satellites privés par E. Musk). Quelle instance internationale gére cette conquête. Prenons garde que l’espace ne soit le nouveau far-West où l’argent remplacerait les armes à feu.

Faut-il créer cette instance internationale de gestion de l’espace?

L’énergie

Les énergies fossiles, bien maîtrisées, polluent et s’épuisent. Le nucléaire pollue aussi mais de manière différente, (déchets radioactifs longue durée, sans GES ni carbone). L’industrie se tourne vers les énergies renouvelables qui produise (pour l’instant) de l’énergie électrique. Tout semble beau dans le domaine des bisounours, c’est oublier que l’électricité est une énergie qui se stocke difficilement et qui est produite de manière aléatoire (soleil, vent ne sont pas toujours quand il faut et ou il faut). Les batteries ont un rendement assez faible, coûtent chers et nécessitent des métaux rares (par définition  limités).
En l’état actuel des choses, il reste à trouver des moyens de stockage de l’énergie électrique fiable, pas trop onéreux et surtout souple d’utilisation.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *